Les projets de l’Île de Nantes

Filtrer les projets

Par type
Par état

Un îlot qui a du cœur

COPRODUCTION

Depuis le printemps 2018, les habitants s’activent dans la cour centrale de l’Îlot des îles, un nouvel immeuble du quartier Prairie-au-duc construit par Nantes Métropole Habitat. Accompagnés par des professionnels de la médiation et de la co-production, ils inventent et fabriquent un espace partagé à l’image de leurs désirs.

Jardinières, transats, malles de jeux… petit-à-petit, la cour collective de l’Ilot des îles prend forme au gré de la co-production menée avec les habitants de ce programme de Nantes métropole habitat. Installé entre le parc des Chantiers et boulevard de la Prairie-au-Duc, cet immeuble doté d’un espace partagé au cœur de l’îlot est l’objet d’une expérimentation confiée par l’opérateur social à un duo composé du Studio Katra et du Collectif Fil.

Donner libre cours à l’imagination

En s’appuyant sur leurs compétences en matière de concertation et de co-réalisation, ces spécialistes de l’intervention urbaine accompagnent les usagers pour construire un espace à la hauteur de leurs ambitions. Après avoir invité les habitants à donner libre cours à leur imagination et suscité un dialogue constructif pour définir l’aménagement de la cour, place à la fabrication.

Co-conception et co-construction

Depuis cet été, les mobiliers et végétaux ont fleuri dans le cœur de l’îlot, que chacun s’approprie à sa manière. D’ici la fin de l’année, reste à construire quelques modules pour compléter les installations réalisées et surtout à accompagner la mise en place d’une gestion pérenne des lieux. En parallèle de la conception et de la fabrication, une réflexion sur les règles d’usage s’est déployée.

L’autonomie pour objectif

Dès les premières discussions, les plus jeunes ont impulsé la création d’une association informelle, Art Nature, prémisse d’une organisation que les intervenants voient comme le support d’une gestion autonome et démocratique du lieu. Cette question cruciale pour la pérennité d’un espace partagé sera au cœur du travail que poursuivent désormais les médiateurs, un point d’orgue de leur démarche pour que le modèle soit reproductible.