Les projets de l’Île de Nantes

Filtrer les projets

Par type
Par état

Franklin AZZI choisi pour le projet de transformation des Halles Alstom

Actualité

Les Halles Alstom, derrière le palais de justice signé Jean Nouvel, seront dès 2014 le centre névralgique du Quartier de la création, avec notamment la construction de l’ESBANM (l’Ecole supérieure des Beaux Arts de Nantes Métropole).

Au terme d’une phase de négociation engagée par les maitrises d’ouvrage avec les lauréats du concours pour la transformation des halles Alstom et la réalisation de l’Ecole des Beaux Arts, le Président de la Samoa, Jean-Marc Ayrault, et la Présidente de l’ESBANM, Chantal Cusin Berche, proposeront en mars prochain à leurs conseils d’administration de retenir l’équipe conduite par Franklin AZZI.

Véritable ambition pour le développement de la métropole nantaise, ce projet d’une capacité totale de 25 000 m² s'appuie sur la transformation du site industriel Alstom et doit permettre de réunir, au sein de cet ancien fleuron de l’industrie nantaise :

  • l’école supérieure des beaux arts de Nantes Métropole (actuellement installée au centre-ville),
  • l’accueil d’activités de formation et de recherche universitaire,
  • la création d'équipements publics dédiés à la médiation ainsi qu’un espace d’animation économique,
  • l’accueil d’artistes et de petites entreprises du secteur de la création, tels ceux déjà présents sous les halles.

 Le démarrage des travaux est prévu en 2012, pour une livraison en septembre 2014.

Le travail de Franklin AZZI a été particulièrement remarqué au travers de réalisations atypiques et ambitieuses telles les deux boutiques de Bari Barret au Japon. En 2008, l’agence Franklin AZZI a été désignée lauréate par Paris Habitat pour la réalisation d’un projet résolument environnemental constituant le premier ensemble de logements Energie Zéro de la ville de Paris. Il a également accompagné la Ville de Lille dans de nombreuses réalisations : la transformation du Tri postal en lieu de culture et d’exposition pour Lille 2004 - Capitale Européenne de la Culture - et la réhabilitation de la Gare Saint-Sauveur en espace culturel.

La proposition développée par l’équipe de Franklin AZZI vise à créer un ensemble de 4 bâtiments à la fois cohérents et autonomes, maillés par les espaces publics et inscrits dans les volumes industriels existants. La préservation des structures industrielles est au cœur de la proposition et permet une grande souplesse dans l’accueil des différents programmes et l’adaptation dans le temps du projet. Porteuse d’unité et propice à l’économie, cette attitude est également respectueuse de l’histoire du site. Les grandes halles 4 et 5 sont préservées et accueillent la nouvelle Ecole des beaux arts sous la forme de deux bâtiments qui se glissent sous la structure existante. A l’est, les grands volumes s’ouvrent sur un parvis où s’organisent les échanges entre les différentes entités présentes sur le site, inscrivant l’école au cœur du fonctionnement du quartier en devenir.