Les projets de l’Île de Nantes

Filtrer les projets

Par type
Par état

Les chantiers se poursuivent sur les Halles du quartier de la Création

CHANTIERS

La transformation des anciennes halles Alstom vient de connaître une étape majeure de son histoire avec la livraison et l’inauguration récente de l’école des Beaux-arts. Le projet de réhabilitation global, lancé en 2010, prend forme progressivement dans cet espace de 25 000 m² qui verra s’installer d’ici 2020, cinq entités maillées par des espaces publics et inscrites dans les volumes industriels existant. Point d'étape sur la suite des chantiers...

A l’automne 2017, les chantiers des deux programmes logés dans l’ancienne halle 6 ont démarré. De part et d’autre d’un passage couvert qui relie la rue La-Tour-d’Auvergne au nouvel axe piéton qui a pris forme le long de l’école des Beaux-arts viennent s’installer un pôle universitaire dédié aux cultures numériques et un hôtel d’entreprises innovantes.

Halle 6 ouest : un lieu d’expérimentation pour l’université de demain

En partie ouest de la halle 6, l’université de Nantes installe un pôle interdisciplinaire dédié aux cultures numériques. Ce programme de 2 554 m², dessiné par LIN architects en association avec l’agence nantaise F.au, s’organise autour d’espaces voués à la recherche, la formation et l’innovation. 200 étudiants et une trentaine de chercheurs occuperont des lieux pensés pour favoriser l’expérimentation et les frictions créatives entre les disciplines. FabLab, UserLab et salle immersive de visioconférence haute définition font partie des outils mis à disposition des usagers dans les 1020 m² d’espaces mutualisés. Cet équipement devrait ouvrir ses portes pour janvier 2019.

De l’autre côté du passage couvert sur lequel s’ouvre ce pôle universitaire, un hôtel d’entreprises prend place, venant compléter le déploiement d’un écosystème numérique qui mêle enseignement supérieur, recherche et acteurs économiques du territoire.

Halle 6 est : le bâtiment totem de la Nantes Tech

A l’est, un hôtel d’entreprises innovantes se déploie sur plus de 6 000 m² avec des espaces disponibles pour accueillir des entités de différentes tailles en fonction de leurs besoins. Bâtiment totem de la Nantes Tech, ce lieu conçu sur-mesure pour les acteurs du numérique abrite 700 m² dédiés à la Cantine numérique, moteur et animateur de cette dynamique territoriale. Le projet déployé par Avignon-Clouet architectes organise des circulations propices aux synergies entre les acteurs, complétées par 1300 m² d’espaces dédiés aux échanges et aux rencontres. Livraison du programme à l’été 2019.

Dans la continuité de ces deux projets, la touche finale sera apportée aux espaces publics qui ont commencé à prendre forme. Le long du cheminement piéton installé en façade sud de l’école des Beaux-arts – future allée Niki-de-Saint-Phalle - la bande laissée disponible pour les chantiers de la halle 6 sera végétalisée et équipée de mobilier. Les aménagements se termineront également dans la future allée Louise-Bourgeois, passage couvert qui connecte cette voie à la rue La-Tour-d’Auvergne.

Halles 1&2, prochains chantiers

Deux autres chantiers parachèveront la transformation des anciennes halles Alstom.

Au sud, un Tiers-lieu animé par l’équipe de la Creative factory de la Samoa complète l’offre destinée aux acteurs créatifs du territoire. Cet équipement de 3 300 m² abritera des espaces de valorisation dédiés à l’événementiel (organisation de séminaires, colloques, manifestations économiques et culturelles), une halle de production accueillera la Plateforme C de PING, des ateliers de créativité et un incubateur d’entreprises. Des espaces mutualisés seront également proposés pour travailler, échanger ou se détendre (salles de réunions, espaces de convivialité, etc.), favorisant ainsi les synergies et les projets collaboratifs entre les occupants. Le chantier débutera au premier trimestre  2018.

Au nord, un pôle de restauration atypique qui permettra de répondre à une demande croissante d’un public divers sur le quartier (actifs, étudiants, habitants ...). Une consultation est en cours auprès de groupements associant investisseur - promoteur – exploitant, le choix devrait intervenir avant la fin d’année avec un objectif de démarrage de travaux en 2019 pour une livraison en 2020.