• Français
  • Anglais
loader
Fermer la fenêtre
Travailler

Travailler sur l'île de Nantes

Fermer la fenêtre
Filtrer
Par état
loader

Travailler et installer son entreprise sur l’île de Nantes

Territoire d’accueil d’une grande diversité d’activités économiques, l’île de Nantes s’est adaptée aux nouveaux besoins grâce à un projet d’aménagement attentif aux acteurs économiques et ouvert aux expérimentations. Facilement accessible en transports en commun, proche du centre-ville et propice aux élans créatifs, l’île de Nantes est un quartier qui facilite le développement de toutes les formes d’entreprises.

Une offre diversifiée pour les acteurs économiques

En privilégiant des programmes immobiliers qui mixent logements et espaces économiques, l’île de Nantes favorise l’accueil de commerces et entreprises de tailles diverses. Depuis le démarrage du projet urbain, plus de 200 000 m² ont été construits pour créer des espaces de travail de toutes sortes.

De grands groupes comme Keran – qui a fait construire son siège à l’est de l’île -, comme de micro-entrepreneurs, des administrations (Hôtel de Région, bureaux du Conseil départemental…) ou encore de l’activité industrielle comme Tereos Begin-say, trouvent sur le territoire des lieux adaptés à leurs besoins.

Les opérations dédiées à l'économie

L’île de Nantes, un territoire qui s’adapte aux mutations économiques

Terre d’élection de l’industrie navale au 19ème siècle, l’île de Nantes s’est transformée en territoire privilégié d’épanouissement de nouvelles trajectoires économiques. La rencontre du territoire avec les acteurs créatifs et culturels, comme avec ceux de l’économie sociale et solidaire installés au Solilab ; a contribué à forger le projet d’aménagement urbain.

Parmi les 164 000 m² de bureaux déployés depuis les premiers programmes de construction, une offre dédiée à l’industrie créative et culturelle s’est développée à partir de l’expérience vécue dans les anciennes Halles Alstom. Aujourd’hui, le Karting, le Solilab ou la Centrale, demain le tiers-lieu installé dans les Halles 1&2 bis ; proposent des offres locatives adaptées aux besoins de ces entrepreneurs créatifs. En parallèle de ces lieux d’activité dédiés, c’est une offre d’accompagnement complète qui s’est structurée pour favoriser l’essor de leurs projets.

La Creative Factory : une équipe au service du développement économique

Une politique d’accompagnement économique structurée s’est mise en place parallèlement à ces offres d’espaces immobiliers sur-mesure. Dès 2011, la Samoa a vu sa mission d’aménageur complétée par une délégation de service public pour contribuer à l’accompagnement et au développement des entreprises des industries culturelles et créatives.

S16 JON 04.16 81 1024x682 - Bâtiment B
La Centrale; immeuble créatif dedié aux metiers de l’image © Valery Joncheray/Samoa

Grâce aux compétences de son agence Creative Factory, elle propose ainsi une large gamme de services dédiés aux porteurs de projets et startups du territoire évoluant dans le champ des industries créatives et culturelles : accompagnement économique spécifiques, location de bureaux, événements professionnels… Elle anime par ailleurs un large réseau composé d’acteurs de l’économie créative, de la culture, de l’enseignement et de la recherche, et des grands donneurs d’ordre. Ceci afin de générer entre eux de l’innovation croisée (ou open innovation), qui prend notamment forme à travers des projets d’expérimentation et d’innovation urbaine.

Un projet urbain qui veille à poursuivre la diversification.

L’île de Nantes est un territoire qui se révèle particulièrement propice à l’épanouissement des acteurs créatifs et culturels parmi lesquels ceux de l’écosystème numérique, Nantes Tech, dont la Halle 6 Est constitue le bâtiment totem. Veillant à préserver l’équilibre des activités et la diversité des formes d’entreprenariat, les projets d’aménagement conduits par Jacqueline Osty et Claire Schorter développent à l’échelle de chaque îlot l’accueil de trois manières de travailler. Ceci afin que chacun trouve à épanouir son activité, qu’il soit artisan, commerçant, auto-entrepreneur ou dirigeant d’une grande entreprise.

Les acteurs territoriaux au service du développement économique :